height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=2006795489514742&ev=PageView&noscript=1" /

L'autofocus

L'autofocus, ma photo est floue !

L’autofocus, c’est ce dispositif qui permet à votre appareil photo de faire automatiquement la mise au point, autrement dit de régler la netteté du sujet que vous voulez prendre en photo.

Collimateurs

Pour effectuer la mise au point, votre boîtier fait appel à des collimateurs. De petits capteurs en général signalé par des petits rectangles dans votre viseur.

Chaque collimateur correspond à une zone sur laquelle vous pourrez régler la netteté de votre photo. Au plus il y en a, au plus vous pouvez régler la netteté précisément.

 En général vous avez trois options :

 Zone AF point sélectif : La netteté se fait sur un seul collimateur. Que l'on peut choisir. Au centre ou pas.

 Zone AF automatique : L'appareil choisi seul la zone de netteté. Souvent le sujet le plus proche. Réglage pour le paysage par exemple.

 Zone AF dynamique : La netteté se fait sur un groupement de collimateur. De 9 à 51 collimateurs en général. Bien plus sur les nouveaux boîtiers.

Il existe d'autre zone de suivi de nos jours.

La zone de netteté sur l’œil, le sourire, l'Autofocus 3D, etc.

 

Une fois la zone sélectionnée, il faut choisir le mode d'autofocus.

Ici aussi il y en a 3.

Le mode ponctuel : La mise au point est faite en appuyant à mi-course sur le déclencheur. Ou autre bouton programmé... (nous verrons ça dans le module « décentrage ». Très bien pour les sujets immobiles.

Le mode continu : La mise au point s'effectue en temps réel tant que l'on appuie à mi-course sur le déclencheur. Adapté à la photo de sport par exemple ou le sujet bouge.

Le mode automatique : L'appareil choisi entre le mode continu et le mode ponctuel automatiquement et instantanément. Très peu utilisé mais pratique en photo animalière ou le sujet peu bouger au moment où l'on va prendre la photo.

 

Les collimateurs en images

Disposition des collimateurs dans un boîtier Nikon.

Choix du collimateur sélectif. D'une zone de netteté sur 9 collimateurs.

D'une zone de netteté sur 21 collimateurs. D'une zone de netteté sur 51 collimateurs.

Si on choisit un seul collimateur, on peut le déplacer. La zone de netteté se fera ou est le collimateur. Très pratique si votre sujet est fixe.

Dans le mode 9 ou 21 collimateurs, seul le collimateur central est utilisé pour faire la netteté ! Les collimateurs autour ne sont là que pour aider le collimateur central. La détection sur 9 collimateurs est plus réactive que sur 21 collimateurs.

En utilisant tous les collimateurs disponibles, le boîtier détermine le bon sujet pour faire la netteté. Très bien s’il y a qu'un seul sujet donc !

En utilisant tous les collimateurs (variable suivant les appareils) la mise au point est moins rapide. Attention donc si votre sujet bouge rapidement.

Image Nikon

 

L'autofocus

Comment choisir pour avoir une image nette ?

Première question à vous poser, votre sujet est-il fixe ou en mouvement ?

Votre sujet est statique ou en déplacement très lent.

Vous pouvez choisir la zone AF point sélectif AF 9 collimateurs ou 21 collimateurs et le mode autofocus statique. Vous pouvez choisir le collimateur ou la netteté va se faire. Souvent avec les flèches du sélecteur.

Avec un sujet en déplacement rapide, vous pouvez aussi prendre ce mode mais pensez à réappuyer sur le déclencheur dès que votre sujet bouge pour refaire la mise au point. Éviter d'utiliser la zone 21 collimateurs, un peu plus lente.

Vous pouvez utiliser le mode autofocus en continu. AF-C. L'autofocus suit le sujet et refait la mise au point en temps réel.

Deuxième question, Quelle est la zone sur laquelle je vais devoir faire la netteté.

Si votre sujet à des mouvements imprévisibles, vous pouvez utiliser la zone d'autofocus sur tous les collimateurs. Ainsi, qu'il parte dans n'importe quel sens, l 'appareil refait la mise au point sur lui.

Sur certain appareil, existe le suivi 3D aussi. Excellent pour suivre un vol d'oiseaux par exemple, un skieur, etc...

Les différents types de collimateurs.

Les horizontaux, les verticaux, les croisés, en étoiles. Avec leur disposition sur le capteur et leur importance.

forme collimateurs